La Danse Libre de Malkovsky

 

« Pour danser…» par Malkovsky
1926

 

 

Contact

ENSEIGNER

Accueil
Plan du site
La Danse Libre de Malkovsky
Week-ends à Paris
Ateliers hebdomadaires
Micadanses
Week-ends à Lyon

Du mouvement naturel vers...
Mouvements de base
Axe 1 , axe 2 , axe 3 , axe 4 , axe 5
Répertoire
Suzanne Bodak
Alexandre Bodak

 

 TRANSMETTRE

DANSES LIBRES

Visibilité du répertoire
Avec des danseurs :
Photos de Laurent Pailler
Ce que dit la presse

 

 MALKOVSKY

Danseur, Educateur
Repères biographiques
" Pour danser"
Ecrits de Malkovsky

 

 PRESERVER

Ecrire la danse
La notation Laban
Karin Hermes-Sunke
Notation de la danse libre
A propos des danses notées
Chorégraphies notées
Chronologie des
Constantes du style
Le 7e Prélude de Chopin
La Berceuse
Documentation
Les musiques écrites pour
Liens
Films : extraits
"
Grande valse"
"
Danse slave n°8"
"5e mazurka"

 

 DOCUMENTS

DVD "La Danse Libre de Malkovsky"
Ce DVD multilingue
(Vidéo et ROM) fait revivre l'œuvre
et le style du chorégraphe
français d'origine thèque
François Malkovsky (1889-1982), continuateur d'Isadora Duncan
et précurseur de la danse moderne

DVD "Malkovsky par lui-même"
Ce DVD fait revivre Malkovsky enseignant, dansant dans son studio à Paris en 1965.

"Philosophie du geste"

"La Danse de Malkovsky
à travers la notation Laban"

« Pour danser

Il faut avoir entendu la clameur de joie pure des hommes, le chant et le vol des oiseaux, le cri de l'aigle ivre de liberté, prêt à plonger dans l'abîme.

Il faut avoir vu le premier sourire des enfants, s'ouvrir les fleurs au matin, pousser les arbres.

Il faut avoir vu mourir.

Il faut avoir respiré l'air après l'orage, goûté et senti la fraîcheur de la rosée, sous ses pieds et sur le corps nu.

Il faut avoir intercepté le mouvement de la flamme et des vents, le mouvement des grandes forêts du Nord, des palmiers dans les oasis du Sud.

Il faut avoir écouté le silence des steppes sous la neige, du désert au clair de lune.

Pour danser

Il faut avoir suivi le mouvement lent au fond des fontaines, celui des torrents et des rivières, de la mer aux équinoxes.

Pour danser

Il faut avoir compris le long mouvement de balancier des marées, senti circuler la sève dans les racines, le tronc, les branches jusqu'aux feuilles, erré par mille chemins et sentiers, dans les montagnes et les plaines, dans le désert et les prés.

Pour danser

Il faut avoir chevauché dans les brumes et sous le soleil, avoir senti bouillonner sa propre sève et la joie saine de vivre

Pour danser, pour vivre, il faut être vrai.

Être vrai, c'est bannir les conventions, répudier les principes courants, se laisser guider par son inspiration et son instinct, être logique envers chaque chose et envers soi-même, être en règle avec sa conscience.

Danser, c'est vivre, mais c'est encore autre chose : c'est vivre mieux, c'est parler la Vie ».

François Malkovsky

Écrit pour la revue naturiste « Vivre » en 1926 puis publié par le critique Robert Charroux dans Paris Spectacle en 1937.

Extrait de « Mémoire vive d'un héritage. La danse libre de François Malkovsky »

© AMM 2009